CR « Marquage Radars le 29 mars 2014 »: une action de sécurité routière

Fin 2013, plusieurs adhérents de l’antenne 76 de la FFMC s’étaient lancés dans un travail de recensement et d’analyse ‘sur le terrain’, des radars implantés sur notre réseau routier départemental.

A l’exclusion de celles placées sur les autoroutes ou bien les voies rapides (impliquant un stationnement prolongé beaucoup trop dangereux), toutes les tirelires de la sécurité rentière ont été passées en revue.

Il en ressort que trois posent problème, en étant soit mal signalées (radar pédagogique défectueux), soit pas signalées du tout.

Interpelés à ce propos début 2014, les services de la préfecture nous répondent qu’ils sont informés de ces dysfonctionnements, et qu’ils ont jusqu’à la fin juin de 2014 pour régulariser tout ça.

Trop long pour les copains qui répondent à un appel de 2013 du bureau national de la FFMC, afin de signaler les zones de radars posant problème.

A 9h30 ce samedi matin, sous une météo des plus favorables, avec un soleil complice bienvenu et une température on ne peut plus agréable, c’est une bonne soixantaine de motos qui se retrouvent sur le parking de l’aéroport de Boos.

Présentation du parcours aux forces de l’ordre (motards de la gendarmerie nationale et de la police nationale + voitures du peloton de la gendarmerie de Boos), réponses aux questions des présents, tour du parc moto, et on finit par décoller sur les coups de 10 H, vers notre première cible de la matinée : le radar situé à la sortie de Mesnil Raoul, sur la RD6014.

Un quart d’heure plus tard, les motos sont garées façon « Le Mans », le long de l’ex RN 14, la circulation est bloquée et déviée pour les plus impatients, le temps pour nos peintres amateurs de marquer la chaussée, 300 m en amont du radar incriminé.

Ce dernier est signalé par un radar pédagogique au fonctionnement erratique. Les vitesses annoncées sont semble t-il fluctuantes et prétant à caution.

Avec l’annonce figurant désormais sur la chaussée, au moins les usagers ne seront plus pris par surprise.

La peinture utilisée est une peinture répondant à toutes les normes requises pour une utilisation de marquage routier, achetée dans un établissement spécialisé, et dont la surface est après la pose, parsemée de poudre de silice afin de prémunir les usagers de tout risque de glisse.

Peu après 10H30, le convoi redémarre, coupe par les communes de La Neuville chant d’Oisel, Quévreville la Poterie, Ymare, Port St Ouen, Tourville, traverse la seine à Oissel puis par les quais, gagne la route des roches jusqu’à Orival.

Joignant l’utile à l’agréable, les copains présents peuvent se délecter d’une route toujours aussi sympa, le long de la seine.

Nous regagnons les hauteurs, par la route tortueuse qui nous fait traverser la forêt de la Londe, jusqu’à St Ouen du Tilleul. Puis Bosc Roger en Roumois, Bourghteroulde et la D438 jusqu’au second radar, celui situé sur la commune de la Londe, dans la descente menant au carrefour de la maison brûlée.

Ce radar, hors service une partie de l’année dernière, avait vu son panneau ‘à l’ancienne’ démonté. Lors de la remise en service de l’appareil, il n’avait jamais été remonté, et représentait donc le seul radar seino-marin du réseau routier ‘traditionnel’, non signalé (d’après notre recensement).

Un manque auquel la FFMC a apporté un correctif, en apposant là aussi un signal sur la chaussée.

L’habitude venant, le trait de pinceau fut en cette occasion mieux assuré, et le triangle s’est vu agrémenté d’un beau sigle FFMC76, afin d’identifier clairement les auteurs de cette signalisation horizontale.

Cette fois ci, la circulation dans le sens Rouen / Alençon n’était pas fermée. Seule celle utilisant la chaussée où fut apposée la peinture, le fût le temps de l’opération.

Après un bref rappel à la prudence et de vifs remerciements à tous les présents, chacun a regagné ses quartiers, satisfait de la matinée passée pour une bonne cause.

Les militants de la FFMC 76 tiennent à apporter leurs remerciements aux copines et copains présents samedi matin, aux forces de l’ordre, notamment les motards de la gendarmerie nationale et de la police nationale, qui, dans un esprit bon enfant on sécurisé la manifestation de telle sorte qu’aucun incident n’a été à déclarer, et aux usagers qui ont su prendre leur mal en patience, le temps qu’on oeuvre dans leur intérèt.

 

Rendez vous le 12 avril au Havre pour la manif nationale contre le tout sécuritaire !

Le bureau FFMC76

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *