Oissel

Je suis nouvel adhérent, j’habite Tourville-la-Rivière. Denis vous a déjà fourni des photos des aménagements des Authieux, de Tourville et de la D292 (route des crêtes) entre Tourville et Saint-Aubin-lès Elbeuf.

Je vous envoie des photos sur les aménagements de voiries à Oissel ; d’abord la place de la gare :

Elle est hérissée de bornes difficiles à repérer par les automobilistes. Des piétons se sont déjà fait surprendre en sortant de nuit de la gare. Quelques autres images de cet aménagement :

L’axe qui mène au pont qui enjambe la Seine entre Tourville et Oissel est très fréquenté à cause du va et vient entre le centre-ville et la zone commerciale (Carrefour). C’est aussi l’accès à la gare et à la station d’autobus. C’est une rue à deux voies : la rue du Docteur Cotoni.

Des chicanes sont censées empêcher deux véhicules de se croiser, de ralentir et dissuader les conducteurs de véhicules en transit. Cela n’empêche pas le passage de camions ou de cars. Les véhicules de tourisme parviennent à passer en se croisant, et les voitures ne sont pas ralenties.

 

Le personne qui habite au niveau de cette chicane m’a indiqué que différents aménagements ont été demandés par les riverains pour ralentir les véhicules : il y a eu des accidents mortels dans cette rue, des véhicules retrouvés sur le toit… Les quilles en plastique ont été arrachées par les bus. Des aménagements pavés ont volé en éclat et les pierres ont été projetées dans les jardins voisins. Alors de guerre lasse, la municipalité a installé du lourd. Mais, comme l’indique le voisin qui est automobiliste mais aussi motard, si les automobilistes sont obligés de faire attention pour ne pas casser leur véhicule, ces bordures présentent un danger important pour les 2 roues.
hauteur : 35 cm
Les panneaux (phosphorescents la nuit) bleus qui indiquent la chicane sont régulièrement dégradés ou arrachés. Comme celui qui se trouvait à l’entrée de la chicane située entre les intersections avec les rues Victor Hugo et Sévène en allant vers le pont :

L’intersection Cotoni/rues Gustave Lecomte et Sévène a été aménagée avec un plateau surélevé :
Mais la marche est haute et la déclivité du plan incliné importante.
Le bitume est très dégradé sur le plateau et même en roulant très lentement, les véhicules sont copieusement secoués.

D’après le riverain, il n’y a plus d’accidents corporels graves ; mais des automobilistes se font souvent piéger. La vitesse des véhicules est excessive selon lui, surtout la nuit. Les automobilistes qui heurtent les bordures des chicanes étaient majoritairement d’après lui en train de téléphoner. En cas de choc contre ce genre de bordure, le véhicule reste sur place : cimetière de calendes et radiateurs, et même une fois d’un carter d’huile.

Il est opposé à des bandes rugueuses qui ne ralentissent pas beaucoup mais qui font du bruit. Il n’est pas opposé à des chicanes plus larges permettant le stationnement alterné et obligeant les véhicules à ne circuler que sur une seule voie. Il pense aussi à plusieurs plateaux surélevés de hauteur réglementaire mais longs de plusieurs mètres à intervalles réguliers tout au long de cet axe. Il est en contact avec la Mairie pour revoir ces aménagements. NB : c’est une départementale, la Direction Régionale a son mot à dire aussi !

Bon courage,

Amicalement

Hervé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *