De la poule… au pot ! Ou comment Ginger a sauvé ses plumes…

14 avril de l’an de grâce 2017…

Après la chasse aux nids de poules (et la balade de Ginger), retour aux affaires, avec la traditionnelle réunion mensuelle.

Affluence moyenne, avec une quinzaine de présent(e)s.

Que des habitués. Pas de nouvelles têtes ce mois-ci.

Ordre du jour bien rempli, avec le retour de la saison propice à la sortie des motos. Le calendrier est déjà bien noirci des dates d’événements annoncés.

Pour ce qui est des sujets traités, je vous inviterai à consulter le compte-rendu de la réunion qui a été transmis par Julien, notre secrétaire particulièrement en appétit ce soir là.

La chasse aux oeufs de poules lui avait visiblement aiguisé les canines et ouvert l’appétit au garçon…

Le sort réservé à la pizza ne peut être rapporté en ces lieux, où un jeune public, voire un public non averti, pourrait être amené à être lourdement traumatisé face à la violence de ces images particulièrement crues…

Disons qu’une coalition de hyènes, vautours et autres varans de Komodo n’aurait pas fait mieux pour laisser place nette !

Et il fut bien aidé dans cette tâche ardue par un soutien de tout premier ordre des membres du bureau présents.

Le vice-coord par exemple, n’a pas laissé son os aux chiens !

Tout ceci sous le regard atterré des copains présents…

Toutefois je vous rassure, il ne fut pas question que de bouffe, et nous sûmes également nous nourrir des sujets d’une actualité riche et dense. (il y a du sérieux dans la déconne…)

Mais la vraie sensation du jour, c’est bel et bien la tenue dans laquelle notre secrétaire Julien (rebaptisé Julianne pour l’occasion) a ouvert la réunion (âmes sensibles, tournez pudiquement la tête, les docs qui vont suivre sont d’une violence insupportable…).

Devant nos mines hagardes, notre camarade se fendit d’un semblant d’explication afin de justifier ses penchants transformistes.
Patricia, sa chérie ayant promis de prendre son adhésion à la Fédé le jour où « le secrétaire serait une vraie secrétaire », Monsieur aurait acté la promesse en enfilant un uniforme de circonstances !

Toutefois, personne ne fut dupe de ce grossier subterfuge ! L’animal portant tellement bien le vêtement féminin, il est clair que ce n’est pas là la première fois…

Le secrétaire de la FFMC 76 aurait une double vie que nous ne serions pas plus étonnés que ça !

En tous cas, mission remplie et objectif atteint : l’adhésion est là et signée…

(ndr : ben si on est obligés d’enfiler des costumes de super-zéro à chaque fois qu’on veut signer un nouvel adhérent, on a pas fini, nous…)

Bonne nouvelle du soir, malgré la famine générale, Ginger a réussi à sauver sa peau et celle de sa couvée.

N’en déplaise au bon roi Henri, pas de poule au pot au menu ce soir !

A vous les studios…

Arno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *