Nos (2) élus nous répondent

Suite à l’annonce des 18 mesures proposées par le CISR (Comité Interministériel de la Sécurité Routière) du 9 janvier dernier et devant le mécontentement de la majorité des usagers de la route concernant surtout la baisse de limitation à 80km/h sur les routes bidirectionnelles, nous avons écrit à nos 10 députés de Seine-maritime.

Une fois de plus, nous sommes ignorés puisque seulement 2 réponses nous sont parvenues :

courrier M. Jean-Paul Lecocq

AR Gwen-Aël LAMOUREUX 01-02-18

http://www.paris-normandie.fr/breves/normandie/vitesse-a-80-km-h-sur-les-routes-departementales–des-deputes-de-normandie-veulent-une-loi-OH12400358

Devant tant de mépris, nous avons décidé d’aller à la rencontre de nos élus.

C’est pourquoi, le vendredi 16 février, nous allons rencontrer Madame la Sénatrice Catherine MORIN-DESAILLY et Monsieur le député Damien ADAM afin de connaitre leur avis et de leur expliquer pour quoi nous considérons que cette baisse de la limitation à 80km/h est une absurdité et ne fera pas baisser le nombre de morts sur les routes françaises.

Cette mesure n’empêchera pas les accidents mais les atténuera seulement. Ce qui va à l’encontre de la Sécurité Routière.

Édouard Philippe dit qu’il veut « sauver des vies » en abaissant la vitesse maxi autorisée de 10 km/h sur le réseau bidirectionnel. Alors s’il veut sauver des vies,
• Qu’il fasse doubler toutes les glissières de retenue qui transforment une dizaine de motards par an en steak haché.
• que les recommandations du CEREMA sur la prise en compte des 2RM dans la conception des infrastructures routières soient enfin rendues obligatoires (ça fait des années qu’on le demande).
Qu’il rende les autoroutes gratuites car c’est le réseau le plus sûrmais également le plus cher !

Que les professions de l’enseignement de la conduite soient revalorisées au lieu de les faire disparaître par la concurrence des formations par Internet (permises par la Loi Macron !).
• Qu’il s’arrange pour que l’entretien du réseau routier existant ne soit plus laissé à l’abandon comme tous le constatent depuis plusieurs années.
• Que les « stages de sécurité routière » soient proposés gratuitement dans les 12-24 mois après le passage du permis, ou tous les 10 ans pour tous les conducteurs, plutôt qu’ils soient obligatoires, payants, et seulement pour récupérer des points de permis.
Toutes ces pistes d’améliorations réelles de la Sécurité routière en France sont de sa compétence de 1er ministre.

Pour améliorer nos routes et les infrastructures, de l’argent, il y en a :
Recettes amendes contrôles police de circulation : 897 millions € en 2016
Recettes radars automatiques : 920 millions € en 2016 (Sources ministère de l’Intérieur)

Notre crainte (justifiée au regard des test effectués) avec cette mesure, c’est que la verbalisation va augmenter. Alors NON à la SÉCURITÉ RENTIÈRE !

Pour info, voici un article du journal Le Point qui expose les résultats des tests menés et c’est assez édifiant : Le rapport secret sur le 80 km/h éventé

 

alors TOUS ENSEMBLE

(motards et automobilistes)

manifestons

le samedi 24 février

à partir de 10H00

sur l’esplanade SAINT GERVAIS

(près des Docks 76 et du Hangar 23)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.