En ballade dans le Cantal

Pour la quatrième année consécutive, la FFMC de Seine Maritime organisait une semaine de voyage pour ses adhérents.
Après les Cornouailles Anglaises en 2015, le Cotentin en 2016, les Ardennes Belges en 2017, c’est le Cantal qui était choisi cette année.
Vingt deux personnes et quinze motos ont donc pris la route le 17 août dernier, pour le petit village de Montgreleix sur le plateau du Cézallier.
Après un arrêt chez nos amis Joël et Myriam pour le repas du midi, nous fîmes une escale à Bourges. Les habitudes de roulage étant différentes chez les participants, un parcourt en deux étapes semblait préférable pour le bien être de tout le monde.

 

Devant l’hôtel à Bourges.                                             Une pause qui fût le bienvenue.

Arrivés à Mongreleix le 18 dans la soirée, le premier repas en commun fut pris dans le seul restaurant du village. Il était en effet prévu de ne pas faire de repas aux chalets la première et la dernière soirée, pour faciliter notre installation à l’arrivée et permettre le nettoyage des chalets et le rangement de nos affaires le dernier soir.

Comme chaque année, le programme journalier a été établi à l’avance. Raymond COLE s’est attaché à ce travail essentiel pour un bon déroulement d’un tel séjour. Le Puy Mary, le Puy de Sancy, le Plomb du Canal, Bores les Orgues ou encore Salers et Chaudes Aigues furent les destinations les plus marquantes de ce séjour.

Chantal COLE s’étant occupé de l’avitaillement suite à l’établissement des menus journaliers, la voiture de Valérie LEBRUN nous a permis de transporter tout le nécessaire pour nourrir les vingt trois personnes participantes, pendant la totalité du séjour.

Enfin, pour la gestion de notre petit « Trésor Public », c’est Denis LEVAVASSEUR qui tenait les cordons de la bourses.

Accompagné tout le long de la semaine par le beau temps, nous avons pu profiter pleinement de ce séjour, même si les repas du soir furent parfois un peu frisquets. Le feu de camp et les chansons reprises en cœur permettant largement de compenser une température normale et ordinaire de l’ordre de 14 / 15 degrés, à une altitude de 1200 mètres.

Chacun à tour de rôle eut la tâche de préparer le repas du soir, dans le cadre d’un « tour de service », prévu à l’avance.

Je veux cependant particulièrement remercier Grégoire et Iréma, pour le repas Italien qu’ils nous ont servi le mercredi soir. Si les Tagliatelles carbonara étaient excellentes, que dire du dessert? Un TIRAMISU préparé depuis la veille, qui nous a ravi les papilles et conforté dans l’idée qu’il est bien, sinon essentiel, que la jeune génération accompagne les plus anciennes…

Un retour en deux parties comme a l’aller, pour un repos nécessaire en cette fin de séjour, et chacun a pu rentrer à la maison le dimanche et retrouver ses activités habituelles.

Je remercie vraiment tout le monde, d’avoir contribué par une attitude soucieuse du respect des autres, à la réussite de cette quatrième édition de notre semaine Fédérale.

Un dernier souhait. L’organisation d’un tel voyage est à la portée de beaucoup de monde. Ce peut-il que parmi les participants passés et les adhérents futurs, naissent des envies de faire partager des moments de bienveillances généreuses, au travers de voyages collectifs à moto? Je suis persuadé que c’est possible et également souhaitable. Ni moi ni mes copains qui ont participé à la mise en place de cette initiative, ne sommes l’avenir de la FFMC en Seine Maritime (comme ailleurs). Il faut donc dès maintenant que naissent de nouvelles initiatives, à éclore auprès d’énergies qui ne demandent qu’à s’épanouir. Place aux jeunes, en quelque sorte…

Jacques DECAUX.

Au sommet du Sancy.

 Au pied, du Sancy.

 La meilleure façon de marcher…

 Le viaduc de Garabit.

 Au parking du village.         

 Meuh…

 

 Qu’il est doux de ne rien faire…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.