Semaine fédérale 2022 : Destination Irlande – Killarney

Cette semaine fédérale 2022 reportée depuis 2020 pour cause de COVID a dû être réorientée du Pays de Galles prévu initialement vers l’Irlande. Les mesures contraignantes mises en place par le gouvernement britannique afin de contrer l’épidémie de COVID, puis le BREXIT et la nécessité d’un passeport pour se rendre au Pays de Galles en sont la cause.

Ceci étant posé, nous avons vécu, tous les 13, une dizaine de jours de bonheur à moto, de partage et de solidarité motarde.

Ça avait pourtant mal commencé puisque moins d’un mois avant le départ, du fait de la guerre en Ukraine, l’auberge de jeunesse – Oui on est toujours jeune quand on est motard – qui devait nous accueillir annonce être réquisitionnée pour les réfugiés ukrainiens. Une solution alternative sera proposée et négociée avec Jacques qui aura été, comme les années précédentes un organisateur hors pair. Préparer un tel projet, à distance, avec un changement de destination en octobre 2021, nécessite à la fois résilience et constance dans l’effort. Un grand merci à lui.

A noter aussi qu’un groupe WhatsApp est mis en place afin d’échanger et de regrouper les souvenirs et les réflexions des différents participants. Merci à Hubert pour cela.

15/07/2022

Le départ se fera en ordre dispersé selon la situation géographique de chacun. Un point de RDV est fixé à la sortie de Caen où Alain et Brigitte, ainsi que Alain et Florence attendent, d’une part Jacques, Jako et Anne, Madjid, Hubert et Sophie partis en groupe de Le Trait, et Pascal, Françoise et Sylvie, partis du Neubourg.

Arrivés au terminal ferry de Cherbourg, le STENA HORIZON nous attend, ou l’inverse ?

Les motos en soute, et les passagers et bagages installés en cabines, nous nous retrouvons tous, de manière non concertée … au bar du ferry pour une première Guinness (l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, tout ça, tout ça …)

16/07/2022

Après une nuit à bord, le groupe débarque à Rosslare au sud-est de l’Irlande pour une traversée du pays d’est en ouest vers Killarney qui sera notre camp de base pour des virées en étoile à la découverte des différentes péninsules du sud-ouest de l’Irlande.

La solution alternative d’hébergement proposée par l’auberge de jeunesse consiste en un ancien hôtel où neuf chambres confortables sont mises à notre disposition, avec toilettes et douches ainsi qu’un parking fermé pour les motos. On regrettera uniquement l’absence d’un espace partagé, autre que le couloir pour discuter, préparer les sorties du lendemain, etc…

Une table nous est réservée au Pub Murphy’s de Killarney et nous voilà dans l’ambiance de cette ville touristique et animée tous les soirs par de la music live dans les pubs mais aussi dans les rues, des magasins de souvenirs ouverts jusqu’à très tard…

17/07/2022

La grande question du jour est où va-t’on pouvoir petit-déjeuner. En effet, ne bénéficiant pas de toutes les prestations de l’auberge de jeunesse, il nous faudra attendre l’ouverture des boutiques à breakfast pour nous sustenter, qui en Full Irish Breakfast, qui en café croissants ou toasts confiture…

Et c’est parti pour notre première boucle autour de Killarney. Un arrêt s’impose pour un point de vue sur la vallée et les lacs, puis nous poursuivons notre route, Les routes irlandaises sont globalement entretenues, mais le revêtement est plutôt rude et les paysages époustouflants nous appellent à nous arrêter souvent pour les admirer en toute sécurité.

Jacques nous a concocté un itinéraire qui passe par un col perdu entre deux massifs, le Ballagh Beama Gap où nous déjeunerons, le cul sur les rochers. Le café nous sera même offert par Madjid, équipé comme un baroudeur pro, avec son réchaud camping gaz, sa bouilloire, … Merci à Madjid pour ce partage.

Plus tard dans l’après-midi, profitant d’une halte au bord de l’eau, certains n’hésiteront pas à se mouiller … les pieds dans l’eau fraiche à Cromane, pendant que d’autres adopteront une position plus « latérale ».

La journée se termine bien sûr au pub dans une super ambiance après avoir pu déguster enfin une glace, trop longtemps espérée toute la journée.

18/07/2022

Aujourd’hui, notre boucle visitera la péninsule de Dingle, petite ville sympathique et colorée. A mi-parcours, une pause s’impose sur la plage de Inch, la Inch Strand, belle plage de sable, qui sert aussi de parking. Bon, la plage est large et la mer est loin, pas de risque de perdre des véhicules à la prochaine marée, mais le concept est surprenant. En même temps, c’est tentant de rouler dans le sable, juste pour voir, ou pour la photo.

Plus tard, un arrêt pique-nique à Coumeencoole en haut d’une falaise qui surplombe une petite jetée d’où partent des balades en mer ou vers les îles voisines.

Puis une pause à Dingle et visite libre de la ville. Certains trouveront des pubs, d’autres, des glaces, la journée étant particulièrement chaude.

La journée de roulage se termine par une pause à Brandon Bay avant de rentrer à Killarney via Tralee.

19/07/2022

Le temps n’est pas au top, la santé d’un copain non plus. Les secours sont appelés et il est transféré à l’hôpital de Tralee. Nous décidons de décaler notre journée « libre » du mercredi au mardi dans l’attente d’informations sur son état de santé. Puis la nouvelle tombe : COVID. Et c’est à partir de là qu’on peut commencer à parler de partage …

Autotests et Doliprane pour tous, on va faire du préventif. Ce sera aussi pour les uns la journée cartes postales, pour d’autres la journée lessive … Bref, on a tous un coup au moral, d’autant que le copain n’était vraiment pas bien au matin. Dans l’après-midi, c’est un autre qui est testé positif au COVID. Vu la chance qu’on a, on tente un euro-million. La soirée se termine au pub, en face de l’hôtel en préparation de l’itinéraire du lendemain, et en live music.

20/07/2022

Ce jour, l’itinéraire installé sur le GPS d’Alain, nous bouclons sur le Ring of Kerry. C’est sous un ciel gris et humide que notre groupe, réduit à 10, quitte l’hôtel ce matin.

Le groupe est emmené par Alain, jusqu’à Kenmare d’abord où se trouve un cercle de pierres levées, puis Sneen et Caherdaniel, un repas chaud au O’Dooley’s de Waterville ; puis on prend de la hauteur jusqu’à un panarama à 360 degrés au Coomanaspic, en plein vent, face aux Skellig Islands.

Une descente en lacets pour rejoindre Portmaggee et passer sur Valentia Island, ce qui nous donnera l’occasion de reprendre notre itinéraire de l’autre coté de l’île en embarquant sur un « bac de seine » local.

21/07/2022

Nos deux malades tiennent le choc et décident de tenter la balade du jour. Au premier arrêt, la nouvelle tombe. L’épouse de l’un d’eux, qui n’était pas bien cette nuit est elle aussi testée positive au COVID. Le partage continue. Cette fois, c’est Hubert qui prend le groupe en mains pour une boucle sur la péninsule de Beara. Des routes étroites, des cols, des lacets, des paysages magnifiques loin des routes touristiques. On en a plein les yeux.

Repas du midi à Casteltownbere, oui, il fait encore frais pour pique-niquer.

Et le groupe poursuit sa route sur les « chemins goudronnés » du Beara Way walking route.

22/07/2022

Dernier jour du séjour avant le retour sur Rosslare puis le ferry pour Cherbourg. Nous décidons d’une balade plus courte afin de profiter encore un peu des boutiques de souvenirs et de remballer nos bagages. Ce sera une belle route vers Kenmare où nous partagerons le repas de midi. Certains profiteront de cette pause pour courir au Off Licence store d’en face acheter un souvenir liquide d’Irlande : le fameux Dingle Wiskey dont nous n’avons pas pu visiter la distillerie à notre retour de Dingle.

23/07/2022

C’est le retour au petit matin gris, le départ est prévu vers 7h00 et de ce fait il nous sera impossible de prendre un copieux petit-déjeuner dans une des cantines où nous avons nos habitudes avant de partir. C’est dur les semaines fédérales ! Le petit déjeuner se fera lors d’une escale en route. Aujourd’hui, les vestes de pluie sont de rigueur, l’Irlande n’aura pas usurpé sa réputation : les 4 saisons sur une seule journée !

Le groupe réduit à 11 passagers reprend le ferry à Rosslare, tandis que Pascal et Françoise poursuivent leur séjour dans le Donegal pour ne rentrer que 2 semaines plus tard.

Pour conclure, au-delà des magnifiques paysages, de l’ambiance chaleureuse des pubs et des rythmes entrainants de la musique trad, on retiendra surtout la superbe ambiance créée par l’ensemble du groupe qui a su, malgré des difficultés de dernières minutes, dépasser les complications et un moment d’inquiétude bien compréhensible face au Covid et ainsi, réussir ce projet que chacun attendait avec impatience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.